Helsinki_Suomenlinna_120816-143

un nouveau départ

pour une nouvelle aventure.

Après mon retour d’Amérique Latine, les mois se sont enchaînés, mon sac à dos s’est vidé et les idées se sont bousculées mais je n’avais pas vraiment envie de rester. J’ai alors pris les routes du voyage intérieur pour prendre du recul sur mon expérience passée et déterminer quelle direction j’allais désormais donner à ma vie. Un peu plus d’un an plus tard, me voilà en Finlande pour suivre une formation de guide, ‘International Wilderness Guide’, à Kuru.

Ce nouveau voyage a commencé par une petite escale à Helsinki où j’ai retrouvé un ami rencontré en Colombie et où j’ai pu régler les derniers petits détails administratifs avant de prendre la route vers Kuru, petit village niché au milieu de forêt et de lacs.

Helsinki_Suomenlinna_120816-116

Pour une capitale, j’ai trouvé Helsinki vraiment très calme. La saison estivale y était certainement pour quelque chose mais j’ai l’impression que l’ambiance tranquille et apaisante perdure toute l’année. Après avoir acheté une carte SIM locale et être allée déposer mon passeport pour l’obtention d’un visa pour la Russie, j’ai commencé mon petit tour de la ville dans le centre historique où se trouvent la cathédrale et la place du marché. Le centre est agréable et il est facile de s’y déplacer à pied comme en tram.

Helsinki_city center_110816-046

N’ayant pas de programme particulier, j’ai laissé mes pas me guider. Le marché était coloré et j’ai bien salivé devant la quantité de baies sur les étales mais il faut quand même dire que tout est un peu plus cher par ici, même les produits locaux! En parlant de produit local, j’ai pu en goûter dès mon premier déjeuner. Je suis entrée dans une petite superette dans l’optique de trouver de quoi grignoter au bord de l’eau, près d’un petit port et bien évidemment je n’y comprenais rien aux ingrédients dans les différents paquets et il y avait un petit rayon boulangerie qui était encore plus mystérieux ! Après avoir fait tous les rayons au moins deux fois, j’ai opté pour deux petites tartelettes (j’apprendrai plus tard que ce sont des tartes caréliennes à base de seigle et fourrées de riz) et une boîte de myrtilles. La fille à la caisse avait vu que je cherchais quelque chose et me demande si j’ai tout ce qu’il me faut. En lui répondant que je pensais que oui et que je cherchais simplement quelque chose de typique à manger, elle s’empresse d’aller chercher quelque chose en me disant « je sais déjà que vous n’allez pas aimer mais c’est LE truc finlandais à goûter » et elle ressort des rayons avec une petite boîte noir de réglisse. J’aime bien le réglisse donc je suis son conseil et achète le petit paquet avec le reste. Je me pose sur un banc, goûte aux différents mets et termine par le fameux réglisse.

Helsinki_Salmiakki

Qu’est-ce qu’il a de si spécial? Eh bien, il est salé! Je comprends pourquoi la caissière m’a dit que je n’allais pas aimé, je dois dire que ce n’est pas la meilleure gourmandise du monde. Je pense qu’il faut vraiment avoir mangé ça toute son enfance pour réellement l’apprécier. Ce qui est étonnant c’est qu’ils en mettent partout! Dans le chocolat, dans les glaces, les desserts…j’avoue ne pas avoir osé tester (pour l’instant). J’ai tout de même gardé le paquet et j’en mange un de temps en temps (ce n’est pas si dégueu mais il faut s’y habituer).

Helsinki_city center_110816-024

Helsinki_city center_110816-023

Helsinki_city center_110816-041

Helsinki_city center_110816-040

J’ai repris ma balade et ma découverte de la ville. Bien qu’agréable et calme, j’ai toujours du mal avec les bâtiments hyper carrés et les grandes avenues, ça manque de charme je trouve. Difficile de battre les petites rues et recoins des quartiers parisiens ou autres villes européennes un peu moins organisées. Le fait qu’il y ait beaucoup de verdure et de parcs autour de la ville n’est quand même pas négligeable et j’ai même trouvé un petit (enfin assez gros) lac à 5 min de la gare autour duquel j’ai erré en attendant de rencontrer un futur camarade de classe.

Helsinki_city center_110816-068

Mon premier contact avec quelqu’un de ma future classe fut donc à Helsinki. Je me suis tout de suite très bien entendue avec Ben, un anglais/finlandais, et ça m’a fait du bien d’échanger avec lui sur nos attentes, nos motivations et c’était tout simplement rassurant de mettre un visage sur un nom, une adresse e-mail avant le début des cours. Il avait choisit de se rendre à Kuru le lendemain alors que je préférais passer un jour de plus à Helsinki donc je le retrouverai le samedi en arrivant là-bas.

Helsinki_city center_110816-069

Le reste de mon premier jour à Helsinki s’est très bien déroulé. Entre balade dans le parc d’attraction, concert de jazz et petit bar pour finir la soirée, j’ai bien profité de la journée et j’étais bien claquée la nuit venue. N’ayant dormi que 3-4 heures la nuit précédente, j’étais même étonnée d’avoir survécue au concert et au bar!

Mon vendredi a donc commencé un peu tard et après avoir passer un peu de temps à déterminer mon trajet pour le lendemain, j’ai décidé de seulement visiter la forteresse de Suomenlinna. J’ai bien fait parce que j’aurai pu y passer des heures! Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la forteresse est construite sur plusieurs petites îles à une dizaine de minutes en ferry de la ville. Les îles sont habitées et bien qu’elles soient très touristiques, on peut y voir des bouts vie d’un petit village. J’ai trouvé l’endroit très jolie et alors que je me baladais sur les côtes rocheuses, j’avais l’impression d’être l’intrus sur une petite île privée et paisible. Mais les habitants (et les finlandais en général) sont très sympas et j’ai pu visiter leurs petits potagers et les recoins de leurs jardins secrets. Entre vestiges du passé, piscines naturelles et vie de quartier, Suomenlinna a beaucoup à dévoiler et j’y serai bien restée! Mais le soleil se couchait et je rejoignais mon ami à Teurastamo, un marché ouvert dans une ancienne zone industrielle, pour d’autres découvertes culinaires et musicales! En somme, deux belles journée, bien remplies dans une agréable capitale à taille humaine.

voyager, c'est un choix. le retour, aussi.
la maison jaune

sophie

partie pour un voyage au long cours, sans plans mais avec de grandes idées. voyageuse dans l'âme, moitié française, moitié anglaise, sophie a toujours eu un réel plaisir à apprendre de nouvelles langues et à découvrir le monde. sage mais folle, improviste mais organisée, solitaire mais sociable, elle part à l'aventure, pour le meilleur, pour le pire et tout ce qu'il y a entre.

2 commentaires

laisser un commentaire

commentaires